Roumains

info heading

info content


L’attente

Entrés légalement mais travailleurs illégaux ces Tziganes Roumains victimes de discriminations de toutes sortes dans leur pays ont été de squat en squat avant d’atterrir à Fontenay-sous-Bois dans une ancienne école.
Réduits à mendier faute de papiers, ils font semblant d’être intégrés. Recréent l’univers de leur caravane pour se rassurer : patchworks et tissus superposés tapis au mur et divans défoncés. Chaque famille à sa « chambre-salle à manger » mais on cuisine en communauté. La vie est dans la cage d’escalier. Seuls les enfants ont envie de jouer. Visages fatigués d’attendre.
Seuls avec leur comité de soutien, il leurs faudra patienter quatre ans et demi pour quitter ce taudis

Nathalie Tirot